Petite Mousse Entre Amis : l'interview

Rencontre avec Matt, Loren et Loïc, blogueurs sur la bière.

 

Quand on a ouvert notre cave à bière, Matt de Petite Mousse entre Amis est venu nous voir pour discuter de notre projet. On a passé un super moment d'échange et de partage. On s'est dit que ce serait cool que les blogueurs soient de l'autre côté de l'interview pour une fois. Matt, Loren et Loïc se sont bien prêtés au jeu...

Pouvez-vous vous présenter un peu. Vous avez quel âge et vous faites quoi d’autre dans la vie ?

Nous sommes trois vieux amis originaires de Vichy qui se sont connus au collège il y a 18 ans ! Nous avons donc tous 31/32ans.

Matt est aide-soignant, Loren travaille en bureau d’études pour une société de froid et climatisation et Loïc est animateur socio- culturel.

 

Matt, j’ai lu que tu avais découvert la bière craft dans une cave. Quelle a été, à tous, votre première expérience craft ?

Matt : Dur à dire c'est loin, peut-être une bière locale comme la Gaïa à la gentiane à Picherande, elle a un goût inhabituel pour une bière.

Loren : C’est loin également… cela devait être dans un petit festival, un brasseur local avait fait de la bière à l’ortie ! Peut-être que c’est là où j’ai commencé à me dire « tiens, il n’y a pas que Kronembourg et Heineken ! ».

Loic : Je pense que ça remonte lorsque que je vivais dans la région toulousaine il y a 4-5 ans, c'est là que j'ai découvert la brasserie Jolie rouge, près de chez moi à Canals (82), une vraie bière de pirate.

Odoo CMS- Exemple d'image flottante

 

Quel style êtes-vous contents d’avoir découvert ?

Matt : Tout bouge tellement vite dans le milieu de la bière, les styles évoluent... mes goûts changent. Pour ma part, en ce moment j'aime bien le style Hoppy Sour, pour son coté acidulé, parfumé, houblonné...

Loren : Les smoked beer car c’est un style un peu particulier et pas très répandu, et j’adore tout ce qui a le goût de fumé, bacon…

Loïc : Après avoir goûté des choses plus complexes pour les papilles, j'ai finalement redécouvert la simplicité de certaines Lager où les arômes se font plus subtiles.


J’imagine que vous buvez pas mal de bières, quelle est celle vers laquelle vous finissez toujours par revenir, sans vous lasser ?

Matt : Difficile de dire une bière, je dirai plutôt une brasserie et ce serait BrewDog... tout est bon chez eux. Un petit coup de pas bien, une BrewDog et ça repart ! Et puis on en trouve facilement dans tous les supermarchés maintenant.

Loren : Je bois rarement la même bière, mais facilement accessible en dehors de la maison, j’aime bien Brooklyn, avec leur Lager ou leur Sorachi Ace par exemple.

Loïc : la Golden Bridge de Justin de la microbrasserie Grizzly. Je ne suis jamais déçu par ses bières et celle ci reste ma référence.

 


Loren, est-ce que maintenant tu peux répondre à la question suivante : quelle est ta bière préférée ?

Je vais parler de mon dernier coup de cœur : la Smoke On The Water des brasseurs du Grand Paris. Une bière à la fois fumée et rafraîchissante qui se boit toute seule ! L’étiquette (avec un combi Volkswagen) et la référence musicale derrière le nom sont tout aussi bien trouvées en plus ! En ce qui concerne ma bière préférée, je te dirai quand je les aurais toutes goûtées (rires).



Matt : J’ai cru comprendre que tu brasses un peu, quelle est la bière dont tu es le plus fier ?

Matt : Dernièrement un stout café-piment. Le piquant est léger, elle dégage une belle odeur torréfiée, l'amertume (96 IBU) reste en fin de bouche, la mousse est d'une belle couleur crème... c'est plutôt à la portée de tous de brasser, mais il est beaucoup plus dur de brasser de la bonne bière ! J'ai eu 2-3 ratés, assez durs à boire...



Quelle bière auriez-vous aimé produire ?

Matt : La Domino White Stout de Time and Tide Brewing: une bière bluffante... blonde foncée avec un goût de cacao, aux saveurs torréfiées, les yeux fermés, au goût et à l'odeur on dirait un stout bien noir et épais ! La preuve que certains brasseurs sont des artistes !

Loren : Peut-être la Punk IPA, l'une des bière qui représente cette nouvelle vague de craft-beer.

Loïc : L'Impérial Chili Stout des brasseurs espagnols de Nomada Brewing: elle m'a anesthésié les papilles. C'est celle qui m'a le plus marqué lors de nos premières dégustations, et le défi était ambitieux.


Blogueur, pourquoi, comment ? Qui fait quoi ? Quelle est votre partie préférée/celle que vous aimez le moins ?

A l’origine nous aimons bien partager des mousses entre amis, chacun fait découvrir ses trouvailles, puis nous avons créé le blog pour partager notre passion pour cette boisson, tout en continuant à apprendre tout de ce monde. Ça nous permet aussi d'aller à la rencontre des passionnés de la bière (brasseurs, cavistes, beergeek). Nous travaillons tous les trois sur le blog, nous aimons des choses différentes, chacun a des idées d'articles, mais nous essayons de nous déplacer (quand on peut) à plusieurs sur les événements et voir les brasseurs.

Nous aimons aller à la rencontre des brasseurs, des cavistes... Il y a toujours un échange incroyable, parler des différentes bières découvertes, de la façon de voir le monde brassicole … On parle la même langue et c'est cool de voir que ce monde s'agrandit chaque jours un peu plus.

Le blog nous a permis aussi de rencontrer des personnes extérieures à ce milieu, le tatoueur graphiste Renaud So-Z qui nous a fait notre logo, ainsi que Julien et Pablo de Wild Custom Guitar amateurs de bières, qui ont offert un lot pour notre jeu concours Facebook de novembre.

C'est parfois dur de suivre l'actu du monde brassicole, d'alimenter le blog et instagram, d'innover pour la prise de photos originales... surtout que nous avons trois plannings différents et c'est pas facile de se trouver un moment ensemble.

 


Vous avez déjà interviewé beaucoup de brasseurs et découvert pas mal de brasserie. Quelle est la brasserie que, chacun, vous avez envie de rencontrer et découvrir ?

Matt : Le rêve ce serait Omnipollo ou Mikkeller! Le fait qu'ils soient itinérants c'est cool et puis c'est quand même les dieux de la bière en Europe ! Pour les brasseries françaises j'aimerais bien rencontrer la brasserie Pophin qui monte à fond en notoriété.

Loren : Il y en a beaucoup, mais j’aimerais visiter des brasseries aux techniques de brassages différentes, comme Cantillon avec leur lambics, ou alors une (authentique) abbaye trappiste et enfin j'aimerais visiter une grosse brasserie automatisée par curiosité: ce serait plus pour découvrir la façon de procéder que pour la qualité de la bière. 

Loïc: Dans le meilleur des mondes ce serait Omnipollo ou Buxton dans la même journée (rire), mais je serai ravi plus localement de découvrir les locaux d'Ouroboros.

Odoo CMS- Exemple d'image flottante

 



Quelle est la dynamique du blog ? Sa ligne éditoriale ?

Nous publions des articles généraux sur la bière, des interviews de brasseurs et des dégustations pour arriver à diffuser un article hebdomadaire. Les interviews sont bien lues et partagées, mais les dégustations un peu moins c'est pour cela que l'on privilégie instagram pour les partager. Nous souhaitons continuer à rencontrer les professionnels du milieu brassicole et de promouvoir les savoirs-faire et créations dans ce domaine.


Pourquoi la bière ? Qu’est-ce que vous aimez dans la bière ?

Matt : C'est le premier alcool que l'on boit quand on est jeune, il n'est par cher et accessible facilement. Puis en s'y intéressant, on se rend compte qu'il n'y a pas que la pilsner d'Europe de l'Est ou les bières belges d'abbayes: l'univers de la bière est vaste et sans limites. On est toujours surpris par de nouveaux goûts, de nouvelles saveurs. Les brasseurs innovent chaque fois un peu plus avec des mélanges de styles... On ne peut jamais se lasser !

Loren : C’est la boisson qui m’accompagne depuis mon adolescence lors de soirées, concerts, voyages etc... C’est convivial et il y a tellement de choses différentes !

Loïc : J'aime la simplicité de sa consommation: c'est facile de partager une petite mousse entre amis. La bière a l'avantage d'être plutôt légère en alcool en plus de donner l'impression d'avoir un nombre de références illimitées. On en découvre tous les jours.


Loïc, les IPA d’accord, mais quel « sous style » : NEIPA, Imperial, Session, West Coast ?

Les West Coast, j'aime aussi les choses plus extrêmes comme certaines double IPA et notamment celle d'Iron à Montauban.